Campagne Ruban Blanc

20 novembre 2021
j

publié par: Synergie Wallonie

Commentaires

Campagne Ruban Blanc

Dans le cadre du 25 novembre, la journée internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes, la campagne du Ruban blanc démarre dès ce mercredi 24 novembre 2021.

La campagne du Ruban blanc est une campagne mondiale qui vise à sensibiliser et à mobiliser sur les questions des violences, essentiellement masculines, faites aux femmes à travers le monde.

Ces violences, qu’elles s’exercent dans la sphère privée, professionnelle ou publique, sont un phénomène de grande ampleur qui trouve son origine dans les rapports de pouvoir inégalitaires entre les hommes et les femmes. Les violences doivent être dénoncées et faire l’objet d’un débat public.

Porter le ruban blanc, c’est s’engager publiquement à :

  • Ne jamais se rendre coupable de violence à l’égard des femmes ;
  • Ne pas chercher des excuses aux agresseurs ;
  • Ne jamais fermer les yeux sur la violence, mais agir.

AGIR… oui, mais comment ? Convaincre les hommes violents à chercher de l’aide

Vous êtes victime ou témoin de violences conjugales,  contactez :

  • Écoute violence conjugale : numéro vert 0800 30 030 – https://www.ecouteviolencesconjugales.be/
  • Le 112 : en cas d’urgence médicale (ambulance et pompier)
  • Le 101 : en cas d’urgence nécessitant une protection (police)

 

Vous êtes auteur de violences conjugales, contactez :

Praxis Liège : Rue Puits-en-Sock, 63 bte 22/32 B-4020 Liège – Tél. 04 228 12 28  liege@asblpraxis.be
http://www.asblpraxis.be 

Vous êtes victime ou témoin de harcèlement sexiste, vous pouvez :

  • Déposer un signalement auprès de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes 0800/12.800 (tapez 1 dans le menu)
  • Déposer plainte auprès de la police.
  • Consulter le site www.jagis.be

Contre les violences envers les femmes, qu’elles soient conjugales, intrafamiliales ou sexistes :
on se lève et on agit !

Rejoignez-nous sur

Catégories

Articles dans la même catégorie

Communiqué de presse :  Lutte contre les mariages forcés : une brochure d’information mise à la disposition des communes

Communiqué de presse :  Lutte contre les mariages forcés : une brochure d’information mise à la disposition des communes

Les mariages forcés sont malheureusement une réalité en Belgique. Les informations qui remontent des acteurs de terrain – à savoir les associations, la police ou les services d’aide aux victimes – nous rappellent que la vigilance doit rester de mise pour les professionnels en contact avec les victimes potentielles de mariages forcés.

« Les services communaux qui sont en contact quotidien avec leurs administrés peuvent jouer un rôle décisif dans la prévention de ces mariages, en détectant les victimes potentielles et en mettant à disposition de ces victimes les bonnes informations et les personnes de contact qui les aideront à trouver les ressources et le soutien nécessaires pour y échapper…

Communiqué de presse : 102 nouveaux logements en Wallonie pour les femmes victimes de violence

Communiqué de presse : 102 nouveaux logements en Wallonie pour les femmes victimes de violence

À l’heure actuelle, les places de logements durables pour les femmes víctimes de violences conjugales ou intrafamiliales demeurent insuffisantes. Dans le cadre du plan de relance et du plan égalité hommes-femmes 20-24 de la Wallonie, le Gouvernement a décidé de renforcer ces offres de logement en faisant notamment collaborer des coopératives immobilières d’économie sociale à cet enjeu de société.

Sous l’impulsion de la Vice-Présidente, Ministre de l’Economie sociale, de l’Action sociale et des Droits des femmes, Christie Morreale, deux appels à projets lancés en 2021 viennent d’être clôturés…

Pour le droit à la vie, à la sécurité, à la santé, à l’éducation

Pour le droit à la vie, à la sécurité, à la santé, à l’éducation

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, nous, femmes européennes de différents horizons impliquées dans la société civile exprimons notre solidarité concrète et agissante à l’endroit des femmes d’Afghanistan. Pour ce faire, nous nous adressons aux gouvernements de nos pays ainsi qu’à l’Union européenne pour que nos décideurs prennent la mesure de la situation et assument leurs responsabilités.

Pour nous, reconnaitre le régime des Talibans n’est guère une option. Bien au contraire. Ça serait une trahison de nos valeurs européennes. Il faut envoyer un message clair et sans équivoque aux Taliban selon lequel la vie, la sécurité, la santé, l’éducation des filles et des femmes sont des droits non négociables. Nous saisissons cette occasion pour rappeler à l’Europe la nécessité de parler et d’agir en bloc cohérent afin d’asseoir son pouvoir tout comme le font d’autres puissances…

0 Commentaires

0 commentaires