Communiqué de presse : 102 nouveaux logements en Wallonie pour les femmes victimes de violence

25 novembre 2021
j

publié par: Synergie Wallonie

Commentaires

Communiqué de presse : 102 nouveaux logements en Wallonie pour les femmes victimes de violence

102 nouveaux logements en Wallonie pour les femmes victimes de violence.

À l’heure actuelle, les places de logements durables pour les femmes victimes de violences conjugales ou intrafamiliales demeurent insuffisantes. Dans le cadre du plan de relance et du plan égalité hommes-femmes 20-24 de la Wallonie, le Gouvernement a décidé de renforcer ces offres de logement en faisant notamment collaborer des coopératives immobilières d’économie sociale à cet enjeu de société.

Sous l’impulsion de la Vice-Présidente, Ministre de l’Economie sociale, de l’Action sociale et des Droits des femmes, Christie Morreale, deux appels à projets lancés en 2021 viennent d’être clôturés. Plus d’une centaine (102) de nouveaux logements seront ainsi déployés en Wallonie en 2021 et 2022 pour les femmes victimes de violences et leurs enfants :

  • 67 nouvelles places d’hébergement d’urgence en « centre d’accueil » seront créées d’ici la fin de l’année 2021 à travers le financement de personnel complémentaire pour permettre l’ouverture de ces places.
  • 35 places en « semi-autonomie » seront  ouvertes courant 2022 après validation du gouvernement et grâce à plusieurs coopératives d’économie sociale. Ces dernières, actives dans le secteur de l’immobilier, vont en effet acquérir de logements privatifs à destination des femmes victimes de violences et de leurs enfants. Elles agiront et travailleront en étroite collaboration avec les organismes spécialisés dans l’accueil et l’accompagnement des femmes victimes de violence en Wallonie et devront proposer des loyers modérés à ce public fragilisé. Ces logements de «semi-autonomie » s’inscrivent dans un parcours de post-hébergement, c’est-à-dire dans le processus de reconstruction sur le long terme de l’autonomie des femmes victimes de violence.

 

Un montant total de 1.455.000 euros a été dégagé pour permettre la mise en place de ce dossier d’envergure. Pour rappel, la Wallonie compte aujourd’hui 879 places d’accueil pour les femmes victimes de violences et leurs enfants. Avec ce nouveau grand projet, c’est donc près de 12% de nouvelles places qui seront créées sur l’ensemble du territoire wallon.

« Avec la création de plus de 100 nouvelles places d’accueil, la Wallonie agit aujourd’hui fortement et durablement pour mieux accompagner les femmes et leurs enfants en situation de détresse.  En augmentant les places d’accueil d’urgence, les femmes vont pouvoir retrouver un sas de décompression et se reconstruire petit à petit.  Les logements privés de « semi-autonomie » vont à la fois permettre de désengorger les maisons d’accueil mais surtout permettre aux femmes de faire les premiers pas pour un nouveau départ. La participation déterminante des Entreprises d’économie sociale à cet enjeu majeur de société constitue également une réelle plus-value sociétale », conclut Christie Morreale.

Rejoignez-nous sur

Catégories

Articles dans la même catégorie

Droits des femmes et précarité menstruelle : la Wallonie s’engage dans la distribution de protections hygiéniques à grande échelle

Droits des femmes et précarité menstruelle : la Wallonie s’engage dans la distribution de protections hygiéniques à grande échelle

Communiqué de presse du cabinet Morreale.
A l’aube de ce 8 mars, Journée internationale des Droits des femmes, dans le cadre du plan de lutte contre la pauvreté et du plan égalité femmes-hommes de la Wallonie, la Vice-Présidente et Ministre wallonne des Droits des femmes, Christie Morreale, a donc décidé d’agir structurellement sur cette problématique de la précarité menstruelle.

En articulation avec les associations des droits des femmes Synergie Wallonie et les Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS), un vaste projet pilote de lutte contre la précarité menstruelle vient d’être lancé en Wallonie…

Karine Lalieux veut réformer les pensions

Karine Lalieux veut réformer les pensions

Karine Lalieux (PS), ministre fédéral des Pensions et de l’Intégration sociale, a décidé de consacrer une année à la thématique « Femmes et pensions ».

Toute sa réforme a été réfléchie et construite en fonction de l’impact de genre. Elle vise non seulement la réduction des inégalités, mais également le refus de toutes nouvelles mesures aux conséquences négatives pour les femmes.

Christiane Halut

Christiane Halut

Christiane Halut, personnalité hutoise très connue pour ses nombreuses actions féministes et caritatives, vient de nous quitter à 95 ans. 

Elle était la présidente du « Collectif Femmes Condroz Huy Hesbaye », association membre de Synergie Wallonie et avait également été active au sein du CFFB.

On retiendra d’elle ses nombreux engagements, notamment pour l’organisation des  îles de paix aux côtés du Père Pire, et des septennales de Huy, tout en défendant la cause des Femmes et en luttant contre la précarité et la pauvreté…

0 Commentaires

0 commentaires