Communiqué de presse : 102 nouveaux logements en Wallonie pour les femmes victimes de violence

25 novembre 2021
j

publié par: Synergie Wallonie

Commentaires

Communiqué de presse : 102 nouveaux logements en Wallonie pour les femmes victimes de violence

102 nouveaux logements en Wallonie pour les femmes victimes de violence.

À l’heure actuelle, les places de logements durables pour les femmes victimes de violences conjugales ou intrafamiliales demeurent insuffisantes. Dans le cadre du plan de relance et du plan égalité hommes-femmes 20-24 de la Wallonie, le Gouvernement a décidé de renforcer ces offres de logement en faisant notamment collaborer des coopératives immobilières d’économie sociale à cet enjeu de société.

Sous l’impulsion de la Vice-Présidente, Ministre de l’Economie sociale, de l’Action sociale et des Droits des femmes, Christie Morreale, deux appels à projets lancés en 2021 viennent d’être clôturés. Plus d’une centaine (102) de nouveaux logements seront ainsi déployés en Wallonie en 2021 et 2022 pour les femmes victimes de violences et leurs enfants :

  • 67 nouvelles places d’hébergement d’urgence en « centre d’accueil » seront créées d’ici la fin de l’année 2021 à travers le financement de personnel complémentaire pour permettre l’ouverture de ces places.
  • 35 places en « semi-autonomie » seront  ouvertes courant 2022 après validation du gouvernement et grâce à plusieurs coopératives d’économie sociale. Ces dernières, actives dans le secteur de l’immobilier, vont en effet acquérir de logements privatifs à destination des femmes victimes de violences et de leurs enfants. Elles agiront et travailleront en étroite collaboration avec les organismes spécialisés dans l’accueil et l’accompagnement des femmes victimes de violence en Wallonie et devront proposer des loyers modérés à ce public fragilisé. Ces logements de «semi-autonomie » s’inscrivent dans un parcours de post-hébergement, c’est-à-dire dans le processus de reconstruction sur le long terme de l’autonomie des femmes victimes de violence.

 

Un montant total de 1.455.000 euros a été dégagé pour permettre la mise en place de ce dossier d’envergure. Pour rappel, la Wallonie compte aujourd’hui 879 places d’accueil pour les femmes victimes de violences et leurs enfants. Avec ce nouveau grand projet, c’est donc près de 12% de nouvelles places qui seront créées sur l’ensemble du territoire wallon.

« Avec la création de plus de 100 nouvelles places d’accueil, la Wallonie agit aujourd’hui fortement et durablement pour mieux accompagner les femmes et leurs enfants en situation de détresse.  En augmentant les places d’accueil d’urgence, les femmes vont pouvoir retrouver un sas de décompression et se reconstruire petit à petit.  Les logements privés de « semi-autonomie » vont à la fois permettre de désengorger les maisons d’accueil mais surtout permettre aux femmes de faire les premiers pas pour un nouveau départ. La participation déterminante des Entreprises d’économie sociale à cet enjeu majeur de société constitue également une réelle plus-value sociétale », conclut Christie Morreale.

Rejoignez-nous sur

Catégories

Articles dans la même catégorie

Exposition « Blessures de Femmes » au PFWB

Exposition « Blessures de Femmes » au PFWB

En ce 25 novembre, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, l’exposition « Blessures de Femmes » s’invite au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles jusqu’au 6 décembre 2022.

Irène Kaufer : un hommage

Irène Kaufer : un hommage

Irène Kaufer, 72 ans, est décédée.
Le monde féministe est en deuil d’une de ses plus célèbres militantes. D’origine juive polonaise, Irène est arrivée en Belgique en 1958.
Après des études de psychologie à l’ULB, elle se lance dans le combat syndical et la lutte pour l’égalité des genres.

0 Commentaires

0 commentaires