Communiqué de presse : Lâchez-nous la Grap(a) !

21 novembre 2021
j

publié par: Synergie Wallonie

Commentaires

Communiqué de presse : Lâchez-nous la Grap(a) !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Action « Lâchez-nous la GRAPA ! » / « Laat onze IGO met rust ! » *

Organisateurs : Collectif GRAPA ** – Lieu : Tour des Pensions (Esplanade de l’Europe, 1060 Bruxelles) – Date : Lundi 22 novembre 2021, de 13 à 14h

Le collectif GRAPA regroupe une cinquantaine d’organisations, francophones et néerlandophones, qui entendent défendre les droits des personnes bénéficiaires de la GRAPA (Garantie de Revenu aux Personnes Âgées). Parmi elles, des associations de défense des ainé.e.s, des organisations de défense des indépendant.e.s, des associations de défense des droits des femmes, les syndicats, mutualités, les réseaux de lutte contre la pauvreté, …

La GRAPA consiste en un complément aux pensions les plus basses, accordé aux personnes de plus de 65 ans qui ne disposent pas de ressources suffisantes. Les montants sont faibles – 1232,07 € par mois pour une personne isolée, 821,38 € pour les cohabitants – et permettent à peine de vivre au seuil de pauvreté. La GRAPA ne compense ainsi que partiellement les insuffisances du système légal de pensions. En effet, 65,5% des plus de 100 000 bénéficiaires de la GRAPA sont des femmes ; et 35% sont d’ancien·ne·s indépendant.e.s.

Les personnes bénéficiant de la GRAPA sont soumises à des règles et contrôles tatillons leur interdisant notamment de se rendre à l’étranger plus de 29 jours par an, sous peine de voir leur allocation suspendue. Leur résidence en Belgique est vérifiée par des visites aléatoires réalisées par des facteurs à leur domicile, ce qui constitue une atteinte à leur vie privée et représente une tension permanente. En cas d’absence répétée constatée, le facteur dépose un document de contrôle dans la boite aux lettres : la personne âgée contrôlée n’a alors que 5 jours ouvrables pour réagir en se présentant à son administration communale. À défaut, le paiement de sa GRAPA est suspendu. Ces règles empêchent donc les bénéficiaires de quitter leur domicile plus de quelques jours consécutifs, durant toute l’année. Les ayants droits à la GRAPA sont ainsi de facto condamnées à un quasi-confinement, à vie.

En raison du danger de contamination par le virus SARS-Cov2, ces contrôles avaient été suspendus, mais le gouvernement n’a pas prolongé cette suspension au-delà du 1er octobre. L’inquiétude des ayants-droit à la GRAPA est donc forte de revivre à court terme des assignations à résidence, et d’être à nouveau durement freinés dans leurs possibilités de rendre visite à leur famille lorsque celle- ci réside à l’étranger.

Alors que le fédéral planche actuellement sur une réforme, les organisations participantes appellent symboliquement à un rassemblement au pied de la Tour des Pensions, à Bruxelles, le 22 novembre à partir de 13h00.

Elles appellent la coalition Vivaldi et la Ministre Karine Lalieux, en charge des Pensions et de la Lutte contre la pauvreté, à une modification du mode de vérification de la condition de résidence et à une augmentation des possibilités de séjour à l’étranger, en vue de préserver la liberté et la dignité des personnes âgées bénéficiant de la GRAPA.

Le rassemblement sera de nature joyeuse et colorée, avec discours, chansons et slogans.

Il sera marqué par des événements spectaculaires symbolisant la légitime aspiration à la liberté des personnes âgées, et dénonçant les entraves qui leur sont imposées.

*Contacts : Pierre MARAGE, Gang des Vieux en Colère, 0472 86 36 41, leparrain@gangdesvieuxencolere.be

Violaine WATHELET, Énéo, mouvement social des aînés, 0475 36 31 15, violaine.wathelet@mc.be

**Le collectif GRAPA est formé par les 47 associations suivantes, qui ont adressé en avril dernier à la Ministre Karine Lalieux une note de balises demandant instamment de renforcer les droits et libertés de circulation des personnes âgées en pauvreté qui dépendent de la GRAPA :

  • Ligue des droits humains
  • Liga van mensenrechten
  • Gang des vieux en colère / Bende van de Razende Ouderen
  • Belgian Anti Poverty Network
  • Réseau wallon de lutte contre la pauvreté
  • Netwerk tegen armoede
  • ACV-CSC
  • ABVV-FGTB
  • CGSLB-ACLVB
  • CSC Seniors
  • Pensionnés FGTB
  • ABVV Senioren
  • Commission pension CGSP ACOD Bruxelles
  • Commission Pension CGSP/ACOD ALR-LRB-Bru
  • Commission pension intersectorielle CGSP ACOD Bruxelles
  • Coordination des Associations de Seniors
  • ACV-CSC Transcom – Poste
  • ACOD Post / CGSP Poste
  • SLFP Poste / VSOA Post
  • Collège intermutualité national
  • Fédération des maisons médicales
  • Ligue des Usagers des Services de Santé
  • Mutualités chrétiennes / Christelijke Mutualiteiten
  • Solidaris
  • Liberale mutualiteiten / Mutualités libérales
  • Enéo, mouvement social des ainés
  • Espace Seniors
  • Âgo (ex-Ligue libérale des pensionnés)
  • OKRA
  • Humanistisch Verbond
  • Federatie Onafhankelijke Senioren
  • Vrouwenraad
  • Conseil des Femmes Francophones de Belgique
  • Vie féminine
  • Femmes prévoyantes socialistes
  • Synergie Wallonie pour l’égalité
  • CD&V Senioren
  • Neos vzw, Netwerk van ondernemende senioren
  • Fédération des services sociaux
  • Gezinsbond
  • Union des classes moyennes
  • Federale Adviesraad voor Ouderen / Conseil consultative fédéral des ainés
  • Le Forum – Bruxelles contre les inégalités
  • Neutraal syndicaat voor zelfstandigen / Syndicat neutre pour indépendants
  • Brussels Platform Armoede
  • CGSP/ACOD ALR-LRB-Bru
  • ATD Quart Monde / ATD Vierde Wereld

Rejoignez-nous sur

Catégories

Articles dans la même catégorie

Communiqué de presse :  Lutte contre les mariages forcés : une brochure d’information mise à la disposition des communes

Communiqué de presse :  Lutte contre les mariages forcés : une brochure d’information mise à la disposition des communes

Les mariages forcés sont malheureusement une réalité en Belgique. Les informations qui remontent des acteurs de terrain – à savoir les associations, la police ou les services d’aide aux victimes – nous rappellent que la vigilance doit rester de mise pour les professionnels en contact avec les victimes potentielles de mariages forcés.

« Les services communaux qui sont en contact quotidien avec leurs administrés peuvent jouer un rôle décisif dans la prévention de ces mariages, en détectant les victimes potentielles et en mettant à disposition de ces victimes les bonnes informations et les personnes de contact qui les aideront à trouver les ressources et le soutien nécessaires pour y échapper…

Communiqué de presse : 102 nouveaux logements en Wallonie pour les femmes victimes de violence

Communiqué de presse : 102 nouveaux logements en Wallonie pour les femmes victimes de violence

À l’heure actuelle, les places de logements durables pour les femmes víctimes de violences conjugales ou intrafamiliales demeurent insuffisantes. Dans le cadre du plan de relance et du plan égalité hommes-femmes 20-24 de la Wallonie, le Gouvernement a décidé de renforcer ces offres de logement en faisant notamment collaborer des coopératives immobilières d’économie sociale à cet enjeu de société.

Sous l’impulsion de la Vice-Présidente, Ministre de l’Economie sociale, de l’Action sociale et des Droits des femmes, Christie Morreale, deux appels à projets lancés en 2021 viennent d’être clôturés…

Pour le droit à la vie, à la sécurité, à la santé, à l’éducation

Pour le droit à la vie, à la sécurité, à la santé, à l’éducation

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, nous, femmes européennes de différents horizons impliquées dans la société civile exprimons notre solidarité concrète et agissante à l’endroit des femmes d’Afghanistan. Pour ce faire, nous nous adressons aux gouvernements de nos pays ainsi qu’à l’Union européenne pour que nos décideurs prennent la mesure de la situation et assument leurs responsabilités.

Pour nous, reconnaitre le régime des Talibans n’est guère une option. Bien au contraire. Ça serait une trahison de nos valeurs européennes. Il faut envoyer un message clair et sans équivoque aux Taliban selon lequel la vie, la sécurité, la santé, l’éducation des filles et des femmes sont des droits non négociables. Nous saisissons cette occasion pour rappeler à l’Europe la nécessité de parler et d’agir en bloc cohérent afin d’asseoir son pouvoir tout comme le font d’autres puissances…

0 Commentaires

0 commentaires