Irène Kaufer : un hommage

8 novembre 2022
j

publié par: Synergie Wallonie

Commentaires

Irène Kaufer : un hommage

Irène Kaufer, 72 ans, est décédée.

Le monde féministe est en deuil d’une de ses plus célèbres militantes.

D’origine juive polonaise, Irène est arrivée en Belgique en 1958.

Après des études de psychologie à l’ULB, elle se lance dans le combat syndical et la lutte pour l’égalité des genres.

Féministe et lesbienne, Irène Kaufer est l’auteure de plusieurs ouvrages sur le genre et a collaboré très souvent avec la revue féministe Axelle et à la revue Politique. Elle a été également très active au sein de l’ASBL Garance, association de prévention des violences basées sur le genre.

De ses livres, nous retiendrons surtout « Parcours féministes » (2005) et « Dibbouks » (2021).

Son départ a recueilli de nombreux hommages dont notamment celui de la secrétaire d’Etat à l’Egalité des genres, Sarah Schlitz, qui la remercie « pour le rôle modèle que tu as joué pour ma génération et les suivantes avec ton féminisme joyeux, lesbien, nourri d’intersectionnalité avant l’heure. »

Un bel exemple à suivre…

Marie Claire Hérent

Rejoignez-nous sur

Catégories

Articles dans la même catégorie

Le CIO met en garde l’Afghanistan, mais garde le silence sur l’Iran

Le CIO met en garde l’Afghanistan, mais garde le silence sur l’Iran

Le 6 décembre 2022, le Comité International Olympique (CIO) met en garde CNO d’Afghanistan et soumet sa participation à des conditions strictes, mais conservées le silence sur l’Iran.

La revue « Les Sportives » font état de cette info et de cette prise de décision, mais ne mentionne pas nos prises de position. 

Voici donc un extrait de la lettre envoyée à Les Sportives.

Exposition « Blessures de Femmes » au PFWB

Exposition « Blessures de Femmes » au PFWB

En ce 25 novembre, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, l’exposition « Blessures de Femmes » s’invite au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles jusqu’au 6 décembre 2022.

0 Commentaires

0 commentaires