Communiqué de presse :  Lutte contre les mariages forcés : une brochure d’information mise à la disposition des communes

26 novembre 2021
j

publié par: Synergie Wallonie

Commentaires

Communiqué de presse :  Lutte contre les mariages forcés : une brochure d’information mise à la disposition des communes

Lutte contre les mariages forcés : une brochure d’information mise à la disposition des communes

Les mariages forcés sont malheureusement une réalité en Belgique. Les informations qui remontent des acteurs de terrain – à savoir les associations, la police ou les services d’aide aux victimes – nous rappellent que la vigilance doit rester de mise pour les professionnels en contact avec les victimes potentielles de mariages forcés.

« Les services communaux qui sont en contact quotidien avec leurs administrés peuvent jouer un rôle décisif dans la prévention de ces mariages, en détectant les victimes potentielles et en mettant à disposition de ces victimes les bonnes informations et les personnes de contact qui les aideront à trouver les ressources et le soutien nécessaires pour y échapper. Les agents de l’Etat civil en particulier ont un rôle important à jouer en première ligne : lors de la déclaration de mariage auprès de la commune » précise la secrétaire d’État à l’Égalité des chances Nawal Ben Hamou.

Une première initiative a donc été mise sur pied dans le cadre du Plan bruxellois de lutte contre les violences faites aux femmes : des formations ont été dispensées aux agents de l’Etat civil sur le thème « Mariages forcés : entretiens administratifs et impact du langage du corps ».

Aujourd’hui, c’est une brochure de sensibilisation et d’information « Mon mariage, mon choix ! » qui est mise à la disposition des administrations communales.

« D’autres services communaux peuvent également jouer un rôle en transmettant, de façon discrète, les informations utiles à ces jeunes filles. Je pense notamment aux services de prévention, aux services de la jeunesse, de la population, mais aussi au personnel des écoles communales, aux commissariats de police, aux maisons de jeunes…. Le but étant de mobiliser un maximum de professionnels qui peuvent déceler les signaux d’alerte et donner aux victimes potentielles les clés pour agir » précise encore Nawal Ben Hamou.

La brochure est actuellement disponible en version française et néerlandaise. Afin de toucher le plus grand nombre de jeunes filles, elle sera traduite en 16 autres langues qui ont été sélectionnées en fonction de la réalité que rencontrent les professionnels de terrain.

Rejoignez-nous sur

Catégories

Articles dans la même catégorie

Droits des femmes et précarité menstruelle : la Wallonie s’engage dans la distribution de protections hygiéniques à grande échelle

Droits des femmes et précarité menstruelle : la Wallonie s’engage dans la distribution de protections hygiéniques à grande échelle

Communiqué de presse du cabinet Morreale.
A l’aube de ce 8 mars, Journée internationale des Droits des femmes, dans le cadre du plan de lutte contre la pauvreté et du plan égalité femmes-hommes de la Wallonie, la Vice-Présidente et Ministre wallonne des Droits des femmes, Christie Morreale, a donc décidé d’agir structurellement sur cette problématique de la précarité menstruelle.

En articulation avec les associations des droits des femmes Synergie Wallonie et les Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS), un vaste projet pilote de lutte contre la précarité menstruelle vient d’être lancé en Wallonie…

Karine Lalieux veut réformer les pensions

Karine Lalieux veut réformer les pensions

Karine Lalieux (PS), ministre fédéral des Pensions et de l’Intégration sociale, a décidé de consacrer une année à la thématique « Femmes et pensions ».

Toute sa réforme a été réfléchie et construite en fonction de l’impact de genre. Elle vise non seulement la réduction des inégalités, mais également le refus de toutes nouvelles mesures aux conséquences négatives pour les femmes.

Christiane Halut

Christiane Halut

Christiane Halut, personnalité hutoise très connue pour ses nombreuses actions féministes et caritatives, vient de nous quitter à 95 ans. 

Elle était la présidente du « Collectif Femmes Condroz Huy Hesbaye », association membre de Synergie Wallonie et avait également été active au sein du CFFB.

On retiendra d’elle ses nombreux engagements, notamment pour l’organisation des  îles de paix aux côtés du Père Pire, et des septennales de Huy, tout en défendant la cause des Femmes et en luttant contre la précarité et la pauvreté…

0 Commentaires

0 commentaires